Etablissements de santé

> Retours d'expérience établissements

MSSanté : 100 % santé, zéro papier

 

Rodrigue Alexander, directeur adjoint du Centre Hospitalier de Compiègne-Noyon, revient sur les raisons qui l'ont poussé à mettre en place le système de messageries MSSanté dans son hôpital.

 

Votre messagerie MSSanté est opérationnelle depuis septembre. Comment l'utilisez-vous ?

MSSanté à Compiègne, ce sont aujourd'hui 50 boîtes organisationnelles, une boîte pour l'envoi automatisé des comptes-rendus et 156 boîtes nominatives. En production depuis septembre, elle nous a permis d'envoyer 19 000 comptes-rendus. On aurait pu en envoyer 30 000 de plus si tous nos correspondants avaient étaient connectés, 40 % le sont mais ça ne suffit pas. Et ce malgré une campagne de communication avec email, courrier, relances téléphoniques et communiqués de presse. Du coup, un centre d'éditique va prendre le relais de nos secrétariats pour continuer à envoyer des comptes-rendus papier aux praticiens réfractaires. Car notre objectif pour les secrétariats reste le zéro papier.

 

Vous êtes l'un des quinze établissements pilotes à avoir adopté MSSanté dès fin 2013, pourquoi ce choix ?

Nous étions à la recherche d'une solution nationale interopérable, notamment pour faire face à la pression ! Celle de nos médecins qui trouvaient anormal qu'on échange par email classique et celle de certains praticiens de ville dotés d'autres solutions de messagerie sécurisée. Mais aussi pour poursuivre sur la voie de la e-santé et de la productivité : nos comptes-rendus d'imagerie se font via la reconnaissance vocale, les demandes de consommables passent par un portail et les demandes d'admission en SSR* par un logiciel national. Aussi, lorsque nous avons testé MSSanté, nous l'avons fait pour tout l'établissement et tous les usages, pas seulement dans certains services.

 

Fin

> Quelques mois nous ont suffi pour nous connecter à MSSanté
 

MSSanté, qu'est-ce que ça change dans la pratique quotidienne des professionnels de santé ? Le récit de Pierre Lainé, directeur des services informatiques, et du Dr Agnès LOEB, Département d'information médicale du Centre de lutte contre le cancer (CLCC) Henri Becquerel de Rouen.

 

Depuis le 22 septembre 2014, date à laquelle nous avons adopté MSSanté, plus de 2 300 comptes-rendus ont été envoyés à près de 100 correspondants. Une première expérience infructueuse de messagerie sécurisée nous a permis de déployer très vite MSSanté avec l'ASIP Santé, devenant ainsi l'un des premiers établissements connectés à l'espace de confiance MSSanté. Une fois le connecteur MSSanté mis au point par l'éditeur, nous avons pu nous connecter sans rencontrer aucun problème technique, puis intégrer MSSanté avec le logiciel patient en quelques mois. Pour accélérer le mouvement, nous avons aussi décidé de passer en production sans attendre que toutes les fonctionnalités automatisées soient prêtes. Comme beaucoup d'autres, nous avons choisi de commencer par des boîtes organisationnelles et applicatives, afin d'éviter aux professionnels de santé d'être sursollicités directement.

 

L'enjeu aujourd'hui est d'inciter nos correspondants à se connecter à MSSanté. Pour les informer nous avons combiné des actions de communication classiques (mailing courrier et phoning) et l'activation des réseaux de professionnels. Nous comptons sur l'arrivée de trois autres établissements opérateurs MSSanté de la région pour passer à la vitesse supérieure !