Etablissements de santé

 

 

Alain Meunier et Henri Laurichesse

Directeur du CHU de Clermont-Ferrand et président de la CME


Interview croisée d'Alain Meunier, directeur du CHU de Clermont-Ferrand, et du Pr Henri Laurichesse, président de la CME, sur la mise en place de MSSanté au sein de leur établissement.  

 

Quelle a été votre motivation pour passer à la messagerie sécurisée MSSanté ?

Alain Meunier
Nos deux principales motivations sont l'amélioration des liens ville-hôpital et hôpital-hôpital dans l'intérêt du patient. En effet, une de nos grandes préoccupations est de renforcer les relations avec les médecins de ville et pour cela nous nous sommes fixés comme objectif de diminuer les délais d'envoi des comptes rendus et des courriers médicaux dans leur ensemble. La messagerie sécurisée de santé MSSanté est un élément de progrès à la fois pour les médecins et pour les patients.

Pr Henri Laurichesse
Pour nous la messagerie sécurisée MSSanté est en effet une façon d'accélérer le process, d'être plus réactifs et d'éviter que des praticiens voient arriver des patients qui ont été soignés chez nous dont ils n'ont aucune information en dehors de ce que le patient ou la famille va leur dire. C'est un outil qui peut vraiment améliorer la relation avec nos confrères. Il répond à une attente forte des praticiens et devrait donc permettre d'améliorer notre rendu de conclusions et d'optimiser l'interface ville-hôpital et du CHU avec les autres hôpitaux.

 

Quels sont les bénéfices que vous avez observés ? Quels sont les premiers retours ?

Pr Henri Laurichesse
Les premiers échos nous encouragent à poursuivre et à généraliser le process. On a gagné du temps, il y a plus de réactivité, les médecins sont informés plus vite. D'ailleurs, à partir du 2 novembre nos correspondants équipés avec MSSanté ne recevront plus que des courriers électroniques, il n'y aura plus de doublons. En interne cela modifie la répartition des rôles. Grâce à l'envoi du compte rendu par voie électronique, le secrétariat va pouvoir s'affranchir d'un certain nombre de contraintes et travailler sur la qualité du compte rendu qu'il s'agisse de comptes rendus de consultation, de séances d'hôpital de jour, des compte rendus d'examens complémentaires pratiqués en externe ou des comptes rendus d'hospitalisation.

Il y a donc à la fois un bénéfice en  d'efficience et d'image vis-à-vis de nos correspondants de ville et en interne cela nous amène à réfléchir sur la façon d'améliorer la tenue et la qualité du dossier patient grâce au temps de secrétariat dégagé.

Alain Meunier
Nous pouvons déjà observer que la démarche prend. La messagerie sécurisée de santé est utilisée, les correspondants MSSanté augmentent, qu'ils s'agissent de correspondants hospitaliers dans les autres établissements de la région ou de correspondants en ville. Au sein de notre établissement, nous observons des bénéfices de fonctionnalités grâce à l'élimination de tâches «parasites »comme la mise sous pli. Cela permet d'orienter le travail des secrétaires médicales sur ce qui est utile. De manière subsidiaire nous observons aussi des économies liées à l'affranchissement.

 

Combien avez-vous de correspondants MSSanté en ville ? Combien échangez-vous de documents ?

Alain Meunier
Tous les médecins de l'hôpital ont accès à la messagerie sécurisée MSSanté. En ville, nous avons environ 350 correspondants donc il y a une marge de progression forte sachant que notre objectif est d'échanger environ 1 000 courriers par jour avec la messagerie sécurisée MSSanté.

Pour que cela prenne sur l'ensemble du territoire il faut en parler pour créer un effet d'entraînement et que tous les établissements participent au dispositif. Le CH de Montluçon et le CLCC Jean Perrin sont déjà équipés. Il faut poursuivre cette dynamique pour que toute la région s'équipe !